Travail et pouvoir d’achat

Pour encourager le travail, je mettrai fin au totem des 35 heures, j’exonérerai sans limite les heures supplémentaires, je réduirai les allocations chômage dans le temps et m’attaquerai avec force aux normes et aux charges qui handicapent nos entreprises.

  • Rapprochement du salaire net du salaire brut pour les Français gagnant moins de 3 000 euros par mois.
  • Supprimer les 35 heures et revenir aux 39 heures payées 38 heures dans la fonction publique.
  • Permettre aux entreprises de sortir des 35 heures et de fixer elles-mêmes, par le dialogue social, le temps de travail qu’elles souhaitent appliquer.
  • Réduire de 20% les allocations chômage au bout de 12 mois, puis de nouveau de 20% au bout de 18 mois.
  • Établir un plafond d’aides sociales cumulées (hors politique familiale) équivalent à 66% d’un SMIC, refonder le RSA qui ne remplit pas son rôle de retour vers le travail.
  • Alléger le poids des normes et des contraintes pesant sur les PME en les alignant sur les normes européennes si elles sont plus souples.
  • Imposer des contreparties au RSA en travail d’utilité collective. Création d’une allocation unique regroupant plusieurs prestations existantes (RSA, allocations logement). Combattre l’assistanat.
  • Supprimer la TVA qui s’applique sur la taxe sur les carburants, une taxe sur la taxe injuste.
  • Priorité nationale et européenne appliquée à tous les emplois publics et privés.

Partagez sur les réseaux sociaux :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn