Industrie

Au cours des dernières années, la prise de conscience de la nécessité vitale d’enrayer la désindustrialisation s’est accentuée par – la vague de rachats de fleurons français (Alcatel, Lafarge, branche énergie d’Alstom…) par des concurrents étrangers.

La crise sanitaire a été encore plus révélatrice des dépendances fançaises, avec les difficultés d’approvisionnement en masques, respirateurs, principes pharmaceutiques actifs…

La part de l’industrie française est passée de 15 % à 10 % du PIB entre 2000 et 2020. La part des emplois industriels dans la population active a été divisée par 2 en 40 ans (passant de 22% en 1980 à 11% en 2017) (5,3 millions salariés employés dans l’industrie en 1980 contre 2,8 millions en 2017)

En France, la part de la valeur ajoutée de l’industrie manufacturière a baissé de moitié en 50 ans. La France dispose encore de nombreux atouts pour relancer son industrie et retrouver un rôle technique, technologique et industriel à l’échelle mondiale.

Une entreprise industrielle de taille intermédiaire paie en moyenne 35 euros de taxes et impôts de production pour 100 euros de résultat.

Plutôt que des mesures spécifiques de relocalisation, je préfère une politique générale de réindustrialisation :

  • Alléger, de près de 25 Mds€ sur 5 ans, les impôts de production qui touchent l’industrie de manière plus importante que les autres secteurs.
  • Report sur plusieurs années de prélèvements obligatoires
  • et de charges .
  • Baisse anticipée de la fiscalité de production, c’est-à-dire :
    • baisser de moitié la taxe foncière sur les    propriétés bâties (TFPB);
    • baisser les fiscalités sectorielles de production;
    • baisser la contribution sociale de la solidarité des sociétés (C3S).
  • Baisse des prélèvements sur le travail pour les travailleurs qualifiés au-delà de 1,6 Smic et allègement  du forfait social.
  • Réserver aux entreprises européennes l’accès aux marchés publics dans certains secteurs, dont la santé et l’écologie.

Partagez sur les réseaux sociaux :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn